Le Tiers-Ordre de Saint-Pie X

Dans le but de faire participer tous les catholiques, prêtres ou laïcs, à l’esprit de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X, le Tiers-Ordre de la Fraternité a été fondé en 1980. Il aide à la sanctification personnelle en associant ses membres à la vie de la Fraternité, sous le patronage du pape saint Pie X, exemple de fermeté dans la doctrine, de pureté dans les mœurs et de dévotion eucharistique. 

Le Tiers-Ordre est en quelque sorte la famille de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X, avec règlement de vie, amitié et entraide catholiques.

Fondation et mission

Le Tiers-Ordre de Saint-Pie X a été fondé le 1er novembre 1980 par Mgr Marcel Lefebvre pour les fidèles, qui, animés du désir de leur sanctification personnelle, souhaitent se rattacher d'une manière spéciale à la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X. Les membres doivent aspirer à la sainteté et s'efforcer de travailler au salut d'autres âmes, en premier lieu à celui des personnes qui leur sont confiées.

Saint Pie X comme patron du Tiers-Ordre

Mgr Lefebvre écrit dans les statuts : 

L’obtention de la sanctification aujourd’hui se réalise dans un monde qui s’y oppose par des erreurs et des hérésies subtiles, introduites dans tous les milieux catholiques sous le nom de modernisme.
Or, le pape saint Pie X a été béatifié pour avoir courageusement dénoncé ces erreurs modernes et montré l’exemple de la sainteté dans la fermeté de la doctrine, la pureté des mœurs et la dévotion au Sacrifice eucharistique.
Ce saint Pape est donc indiqué pour être le modèle des âmes désireuses de se sanctifier à notre époque. »

L'union avec la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X

Le Tiers-Ordre, animé du même esprit, attaché à la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X, est spirituellement pris en charge dans chaque District par un prêtre de la Fraternité.

Les aumôniers du Tiers-Ordre sont désignés par les Supérieurs des districts et approuvés par le Supérieur général. Les membres du Tiers-Ordre participent aux grâces de la Fraternité, acquises par les prières et les mérites de leurs membres. »

L'esprit du Tiers-Ordre
 

Il est celui qui anime la Fraternité Sacerdotale, c’est-à-dire l’esprit de l’Église, sa foi vivante manifestée par toute sa Tradition, son magistère infaillible, exprimée et exposée dans le catéchisme du concile de Trente, dans la Vulgate, dans l’enseignement du Docteur angélique, dans la liturgie de toujours.
Esprit d’attachement à l’Église Romaine, aux papes, aux évêques, esprit d’obéissance aux autorités de l’Église selon leur fidélité à la finalité de leur charge, qui n’est autre que de répandre la foi catholique et le Règne de Notre Seigneur. Esprit de vigilance à tout ce qui peut corrompre la Foi. Dévotion tendre et filiale à la Mère de Dieu – selon l’esprit de saint Louis-Marie Grignion de Montfort –, à saint Joseph et à saint Pie X. Redécouvrir l’importance capitale du saint Sacrifice de la Messe et de son mystère pour y trouver le sens et la source de la vie chrétienne, d'une vie de sacrifice et de corédemption. »

 

Obligations personnelles

Les exercices spirituels suivants sont aujourd'hui nécessaires pour une aspiration sincère à la sainteté.

Quotidiens

  • Prières du matin et du soir, qui peuvent être Prime et Complies ou les prières du Livre des retraites.
  • Récitation du chapelet.
  • Assistance à la Messe de toujours et communion si possible – ou un quart d’heure d’oraison.

Hebdomadaires

  • Assistance à la Messe de toujours et non au Novus Ordo Missæ à cause du danger d’acquérir un esprit protestant.
  • Tous les quinze jours : si possible, le sacrement de pénitence ou au minimum une fois par mois.
  • Tous les deux ans, une retraite.

Avis pratiques

  • Lectures recommandées : les actes de saint Pie X, le catéchisme du concile de Trente, le Nouveau Testament, l’Imitation de Jésus-Christ, la vie des Saints. Diffuser les bonnes lectures.
  •  Jeûne aux Quatre-temps, aux Vigiles, aux Mercredi des Cendres et Vendredi Saint. Abstinence les vendredis de carême et tous les vendredis.
  • S’abstenir de la télévision, de toute lecture indécente, pratiquer la sobriété.

Obligations familiales
 

- Observer, dans un esprit de soumission à Notre Seigneur, les lois du mariage dans le but d’avoir une famille nombreuse. Renoncer absolument à toute action positive dans le but de ne pas avoir d'enfants.
- Faire de la maison familiale un sanctuaire consacré aux Cœurs de Jésus et de Marie où l’on récite au moins le soir la prière en famille et si possible le chapelet, où règne la vie liturgique par les dimanches et fêtes, où l’on rejette tout ce qui peut ternir l’âme des enfants : télévision, revues indécentes.
- Choisir des écoles vraiment éducatrices et traditionnelles et contribuer à leur fondation.
- Etre prudent dans le choix des loisirs et des lieux de vacances. "

Obligations professionnelles et sociales
 

- Suivre l’exemple de la Sainte Famille et accomplir ses devoirs de justice et de charité, que l’on soit employeur ou employé.
- Susciter et défendre le Règne social de Notre Seigneur Jésus-Christ dans la société, combattre le libéralisme et le modernisme, fléaux des temps modernes qui livrent l’Église aux ennemis ».

 

Conditions pour l’admission

L'admission est possible pour tous les catholiques : prêtres, laïcs ainsi qu’aux jeunes qui acceptent l'esprit du Tiers-Ordre.

Dans la confusion actuelle de la foi, il est surtout demandé aux tertiaires une fidélité inconditionnelle à la Foi catholique pérenne et au saint Sacrifice de la Messe. On attend également des membres le sens de la vie communautaire, la loyauté et la confiance dans la direction de la Fraternité Saint-Pie X.

Comment devient-on membre du Tiers-Ordre ?

Si vous êtes intéressé et désirez vous laisser former dans l'esprit du Tiers-Ordre, avoir part à ses fruits spirituels, procédez de la manière suivante :

  1. Inscription : La demande est adressée au prêtre chargé du Tiers-Ordre ou au Supérieur de district. Le prêtre envoie en réponse une feuille avec quelques demandes d’informations. Puis, si la demande est agréée, il envoie un double de la fiche d’inscription.
  2. Postulat d'un an : au cours duquel sont examinées la fidélité du postulant à remplir ses obligations et son adhésion à l’esprit du Tiers-Ordre.
  3. Engagement : le postulant, au cours d’une cérémonie, prononce son engagement devant le prêtre délégué. Il reçoit alors la médaille et le crucifix et sa carte de membre du Tiers-Ordre.